Le nationalisme est l’expression politique,
conséquente et nécessaire, du patriotisme. L’Etat, c’est
la souveraineté. La patrie, c’est le sol. La nation, c’est
l’Histoire. Le peuple, c’est le corps national. Partant de
là, il n’y a que le nationalisme qui puisse redonner à la
France sa véritable image, puisque partout ailleurs il n’y
a aucun message, il n’y a aucune forme qui se dessine,
et qui soit une forme d’avenir. En dehors du
nationalisme, il n’est jamais question que de problèmes
matériels qui, pour dans certains cas, aussi justifiés
qu’ils soient, ne sont pas porteurs d’avenir sur le plan
intellectuel, sur le plan moral. Seul, par conséquent, le
nationalisme demeure la doctrine d’avenir et les
nationalistes, loin d’être les derniers d’hier, sont les
premiers de demain.

Source : Pierre Sidos, fondateur de l’Oeuvre française, Rétablir la France (1983)

Pierre SIDOS

Publicités